Singularité de l’esthétique de la danse basque

Date/heure
27/05/2016
20 h 30 min - 22 h 00 min

Catégories


A la fin du 1er siècle avant notre ère, Strabon, géographe grec, observe les Basques et note que « les hommes mènent le bal avec une trompette et dansent au son de la flûte, en d’agiles sauts, comme si c’étaient des danses guerrières ».
En 1768 dans La Princesse de Babylone, Voltaire ne décrit pas autre chose : « Ces peuples qui demeurent ou plutôt qui sautent au pied des Pyrénées et qu’on appelle Vasques ou Vascons ».
La passion que les Basques – à commencer par les hommes – témoignent pour la danse a été remarquée à diverses époques. Pour qui accepte d’y prêter attention, elle constitue, de nos jours encore, un patrimoine à l’esthétique fort singulière comme l’exprimera Roger Goyhénèche, Président de Iparraldeko Dantzarien Biltzarra, Fédération de danse basque, au travers d’une présentation enrichie d’images significatives.

Conférence organisée dans le cadre de l’exposition Soka, Regards sur la danse basque à la salle de réunion de la Communauté de Communes (rez-de-chaussée), Lagunt Etxea, 35 rue du Palais de Justice.

Entrée libre

Les commentaires sont clos.