L’été photographique à Saint Palais

Date/heure
03/06/2015 - 31/08/2015
Toute la journée

Catégories


Cette  année, l’association Hatza et le Club Photo Begirada de Saint-Palais s’associent pour proposer un « été photographique », avec quatre expositions présentées sur la commune en juin, juillet et août.

Aux côtés de l’exposition de Begirada « La Montagne Basque » visible du 3 au 27 juin à la Médiathèque Amikuze, Hatza exposera trois photographes à l’Hôtel de la Paix.

 

Marc van Loey : « Regards » (juin)

marcSans rechercher un thème bien précis, je trouve mes images dans la vie, dans la ville. Mon œil est séduit par des ombres et des lumières contrastées, fortes, nettes. Si les lignes, le rythme, la répétition m’attirent particulièrement,  je capte également des images en totale opposition avec ce qui précède. Je retravaille très peu mes photos mais je m’autorise un passage au noir & blanc lorsque ces couleurs s’imposent d’elles-mêmes.
Mon amour pour la photo date de ma préadolescence, transmis sans doute par un oncle qui possédait un mythique Leica 24×36 des années 50. Malgré un parcours professionnel qui m’a mené autour du monde, je n’ai vraiment repris la photo que depuis quelques années, pratiquant désormais intensément en « amateur mais passionné et passionné mais amateur » un art qui- lui- ne vieillit pas.

 

Yannick Bourcier : « Surréaliste » (juillet)

yannickPhotographe autodidacte de 52 ans, originaire de la région Nantaise, je vis avec bonheur au Pays Basque depuis 10 ans. J’ai commencé la photographie à l’époque de l’argentique lorsque j’ai acheté mon premier reflex 24*36 en 1979 à l’âge de 17 ans.
Par la suite, absorbé par ma vie professionnelle et après le vol de mon matériel, j’ai malheureusement abandonné la pratique photographique pendant de très longues années. C’est bien plus tard, suite à la visite d’une exposition de photographies  de Willy Ronis,  qu’avec  le numérique, j’ai repris peu à peu la photographie pour m’y adonner aujourd’hui avec passion. Depuis 2012, je suis membre du club photo « Begirada »  à Saint Palais (64) ce qui me permet de partager ma passion pour l’image.
Ma pratique photographique  est orientée majoritairement vers le portrait et la photo de rue, cherchant humblement à mettre mes pas dans ceux des photographes humanistes du vingtième  siècle que j’affectionne.
C’est pourtant un travail très différent que je propose pour cette exposition «  surréaliste » puisque à l’opposé des grands photographes humanistes, j’aime aussi l’univers des peintres surréalistes qui laissent un boulevard infini à l’imaginaire.  C’est de ces derniers dont je me suis inspiré pour  cette exposition.

 

Michel Suhubiette : « Ouvertes ? Fermées ? » Variations sur « fenêtres et portes » (août)

michelNé à Bayonne, retraité de l’enseignement, je porte depuis bien longtemps un grand intérêt à la photographie, aux images bien sûr, quelles qu’en soient les formes et les tendances,  mais aussi aux écrits, histoire, études, biographies…
Co-fondateur à Orthez dans les années 80 de l’association image/imatge, j’ai assuré pendant plusieurs années la responsabilité de la programmation des Rencontres photographiques d’Orthez et accompagné jusqu’en 2007, au sein d’une équipe de passionnés, l’évolution de image/imatge  devenu aujourd’hui Centre d’Art reconnu par le Ministère de la Culture et les diverses collectivités locales.
J’aime regarder les images de photographes et y  découvrir du sens, de l’émotion. J’aime pratiquer en artisan la photographie argentique noir et blanc,  prise de vue, développement, tirage en  labo, conception de présentation des images sous les formes les plus diverses.
J’aime porter mon regard sur l’environnement, sur les gens, les objets, les lieux qui suscitent en moi sur l’instant un sentiment : surprise, curiosité et surtout tendresse pour le spectacle de la vie.
Raymond Depardon dit : « une image est une pensée ». C’est ce qui me conduit à photographier.

 

montagneA la Médiathèque, l’exposition « La montagne basque » réalisée par les membres du club Begirada est accessible aux heures d’ouverture habituelles.
L’entrée est libre.

Un vernissage est prévu le vendredi 12 juin. Rendez-vous à 18h15 à la Médiathèque, puis à l’Hôtel de la Paix pour la suite des festivités.

Les commentaires sont clos.