Attention, super chouchou !

Il faut lire  ‘Demande à la poussière’ ! Quel titre, non ? On se précipite à la médiathèque et on demande du Fante ! Toutes affaires cessantes ! Les tribulations de Bandini vous ferons tour à tour exploser de rire et venir les larmes aux yeux. Alter ego de l’auteur, ce fils d’immigrés italiens, animé par la certitude de son avenir d’écrivain génial, étale son orgueil et son goût de la mise en scène dans une prose spontanée, pleine de verve, tonique et puissante, truffée de métaphores originales.
Bandini/Fante, personnage border-line animé d’un frénétique amour de la vie, (de sa substantifique moëlle) impulsif, orgueilleux, complètement invivable, est un personnage i.nou.bli.able.
Fante fut le maître à penser de Charles Buckowski, qui disait de ses livres: « chaque phrase avait sa propre énergie et elle était suivie par une autre exactement pareille« .
Un antidote garanti contre la sinistrôse ambiante. (BF)
Dans nos rayons, à R FAN, ‘Bandini’, ‘Demande à la poussière’, ‘La Route de Los Angeles’ …

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

1 commentaire

  • medamik dit :

    Commentaires de l’ancien blog :

    Chère BF, ça fait un petit moment que je lis vos critiques sur les livres et je ne peux m’empêcher de remarquer un certain penchant pour les auteurs américains. A quand un petit billet sur Gavalda, Marc Lévy ou Guillaume Musso ?
    Commentaire n°1 posté par Anne Onyme le 17/06/2008 à 20h54

    Je, heu… comment dire ? … Un jour, peut-être ? (Je crois que ces auteurs n’ont pas besoin de davantage de relai pour trouver des lecteurs).
    Réponse de la Médiathèque Amikuze le 18/06/2008 à 10h35

Leave a Comment

quatre × 4 =