Trois hommes dans une voiture (sans parler de la chaise)

Petite allusion au roman de Jerome K. Jerome, auquel fait forcément penser le dernier roman de Christian Oster acquis par votre médiathèque (et qui ne s’est pas envolé avec la tempête, il était juste chez moi) (pour ceux qui le cherchent).

Un homme reçoit un coup de téléphone de son ex petite amie, dont il est séparé et quasiment sans nouvelles depuis deux ans. Elle souhaite qu’il lui ramène une chaise. En Corse.

Notre homme accepte, et pour échapper à une virée en canoé en Ardèche proposée par  son partenaire de tennis, suggère à ce dernier de l’accompagner en Corse, plutôt. Le deuxième homme dit oui, mais voudrait emmener un ami à lui de longue date, ancien funambule.

Ces trois hommes, qui ne se connaissent pour ainsi dire pas, on l’aura compris, quittent alors Paris à bord d’une voiture (avec la chaise), et se dirigent vers la Corse. Ce petit périple est raconté délicieusement, avec un humour plein de détachement qui frôle souvent l’absurde, dans une langue pleine de recoins et de fioritures, dessinant les failles de ces trois hommes, et finit en Corse, donc, où deux femmes font leur appartion, pour se livrer avec nos hommes à une valse des sentiments. C’est léger et sympathique, ça se déguste comme un mille-feuilles.


Trois hommes seuls, Christian Oster, R OST

(BF)

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

Leave a Comment

8 − quatre =