des chiffres et des pourcentages

Craignant une légère exagération de la part de ma collègue lors de son exposé sur notre fantastique blog (que le monde entier nous envie) concernant ma soi-disant manie des romans américains, je vous livre quelques chiffres qui susciteront, j’en suis sûre, une profonde réflexion.
Sur une quarantaine de romans dont j’ai parlé ici, il y en a quand même 15 qui ne sont pas américains (mais français, turcs, ou norvégiens), ce qui représente le chiffre pharaonique de 37,5% des livres traités ici, soit près de 4000 pages non américaines, je vais me sentir mal.
Ce qui nous laisse, certes, 62,5% de romans américains, mais si l’on compare leur production à celle des autres littératures, quels chiffres obtenons-nous ? Ca me fait mal à la tête tous ces chiffres, tiens je retourne à McCarthy.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

1 commentaire

  • medamik dit :

    Commentaire de l’ancien blog :

    McCarthy, McCarthy … Dennis McCarthy ? le compositeur de la BOF de Star Trek : Generations ? Sans doute… A part lui, je vois pas de qui tu veux parler
    Commentaire n°1 posté par MB le 16/03/2009 à 19h50

Leave a Comment

treize − 4 =