Petites histoires par grands talents

Pour ceux d’entre vous qui n’ont vraiment pas le temps de lire (et pour les autres aussi !), voici deux histoires courtes, mettant en scène des enfants (hasard du rangement des rayons qui m’a fait mettre la main dessus), d’autant plus faciles et rapides à lire qu’elles sont merveilleusement écrites et contiennent toutes les deux un certain suspense.

Quelque part dans un champ en Thaïlande, un jeune garçon de 10 ans, dont le bras droit est atrophié,  garde ses vaches, quand il est attaqué par un monstrueux cobra noir, de 4 mètres de long. De sa main gauche, il maintient la tête de l’animal à distance, tandis que le corps immense l’enserre. Ce couple infernal en pleine lutte va errer dans le crépuscule, le jeune pâtre cherchant de l’aide. Rempli de suspense et de tension, un court récit métaphorique vraiment admirable, par une voix majeure de la littérature thaïlandaise.
Venin, Saneh Sangsuk, R SAN

Alabama, 1932.
Le jeune narrateur de cette nouvelle n’est autre que Truman Capote. Persécuté à l’école primaire par un garçon plus âgé et violent, il trouve réconfort et chaleur auprès de sa cousine, une vieille demoiselle proche des enfants et de la nature, et de son chien (pour d’obscures raisons familiales, il est élevé par des cousins). Alors quand son amie et confidente décide d’inviter son ennemi au repas tant attendu de Thanksgiving, la colère et l’incompréhension se partagent son coeur. Beauté et sérénité des moments de chaleur familiale, subtilité des sentiments, perception aigüe de l’enfance, tension narrative… un vrai bonheur.
L’invité d’un jour, Truman Capote, RJ CAP

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

3 × cinq =