Back to basics

« C’est une vérité universellement reconnue qu’un zombie ayant dévoré un certain nombre de cerveaux est nécessairement à la recherche d’autres cerveaux. »
C’est ainsi que débute le roman qui m’a tenu en haleine tout le week-end dernier, à savoir « Orgueil et préjugés et zombies » (SF AUS) de Jane Austen et Seth Grahame-Smith. Je trouve que ça part très fort, non ?
En bref, je n’aurai qu’un mot : grandiose.
Je reconnais, sans honte aucune, que je n’ai jamais lu Jane Austen. Je l’avais jusque là classée dans la catégorie « romans d’amour niaiseux » comme tant d’autres classiques que je n’ai jamais daignés ouvrir par préjugés (ou par orgueil, ha, ha !). Je vois maintenant que je suis passée à côté d’un roman formidable, car oui, chers lecteurs, je vous le dit j’ai regretté tout au long de ma lecture de ne pas connaître la version originale. J’aurais tant aimé savoir où commence l’invention et où s’arrête le texte initial. Qu’à cela ne tienne, je l’ai réservé auprès de la Bibliothèque Départementale et sous peu je pourrai satisfaire ma curiosité. Imaginez un peu, moi, lire du Jane Austen ! On me l’aurait dit que je ne l’aurais pas cru. D’ailleurs, j’encourage vivement Seth Grahame-Smith à renouveler l’expérience avec d’autres grands classiques comme « Crime et châtiment et zombies », « Jane Eyre et les zombies », « Le lys dans la vallée et les zombies », etc., etc…  Je suis sûre que cela va faire naître un nouvel engouement pour tous ces textes « préjugés » un peu vieillots et donc un peu ch…
P.S. : J’imagine déjà certains lecteurs crier au scandale : il est inadmissible de dénaturer ainsi les grandes œuvres de la littérature. Et bien, laissez donc un commentaire, je serais ravie que nous en débattions.

MB

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

3 commentaires

  • BF dit :

    Scandale, scandale… Ce qui est scandaleux c’est que tu n’aimes pas McCarthy.

  • MB dit :

    Ecoute, si jamais je trouve « De si jolis chevaux et des zombies » ou autre adaptation du même genre, je te promets que je le lis !!

  • MB dit :

    La version de Jane Austen étant arrivée tout récemment de la BDP à la Médiathèque, j’ai voulu profiter de ce week-end pluvieux pour la lire. J’ai tenu 5 chapitres mais là, y a pas moyen, je rends mon tablier. C’est pas que ça ne me plaise pas mais la lecture est insupportable tellement c’est mal imprimé et plein de fautes d’orthographe. J’ai jamais vu ça. S’il était à nous le bouquin, il partirait au pilon illico. Autant vous dire que Je suis extrêmement contrariée. Et bien tant pis, Orgueil et Préjugés restera pour moi une histoire de zombies.

Leave a Comment

quatre + 19 =