SaveMore

Parce qu’il s’est battu avec son supérieur (avec qui sa femme vient de se barrer), l’officier de police Mattew Worth est mis au rencart pour plusieurs mois : gardien de nuit au supermarché SaveMore. Finalement, il aime bien ça,  remplir les sacs des clients, ça ressemble à un casse-tête. Et puis il y  a Gwen, la jolie caissière. Mais Gwen se fait régulièrement tabasser par son petit ami, alors le looser décide qu’il est temps de se comporter en héros. Ce qui va évidemment le fourrer dans une histoire dangereuse et compliquée, absurde et drôle, faite d’une série de catastrophes s’enchaînant les unes après les autres, chaque initiative prise par Matt rendant la situation un peu plus inextricable. Vous savez, le genre de roman où le lecteur est bien content d’être à sa place de lecteur plutôt qu’à celle du héros, en se demandant toutes les 30 pages comment ce dernier va bien pouvoir se sortir de ce guêpier.

Avec ses personnages  semblant sortis du cinéma des frères Coen et  son intrigue cauchemardesque à la « Afterhours », ce roman aux petits oignons, réglé comme du papier à musique, est un vrai régal pour les amateurs du genre.  BF

SaveMore,  Sean Doolittle – RP DOO

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

2 commentaires

  • CR dit :

    Et par rapport à un Iain Levison ou un Marc Behm (mais je crois que t’as jamais voulu en lire), ça se situe comment ?
    En tout cas, ça donne envie…

  • Si j’ai lu Crabe de Marc Behm et un autre donc j’ai oublié le titre. Mais j’ai oublié comment il écrit (et l’histoire accessoirement), bon souvenir d’un truc qui se lit d’une traite, original.
    SaveMore se lit aussi facilement que Ian Levison, même si la dimension « politique » est absente, Le personnage est un peu du même style. J’ai trouvé ça sans prétention, alors que visiblement l’auteur est tombé dans la marmite du polar tout bébé. C’est vraiment vif et prenant, avec des personnages assez loufoques, sans tomber dans la caricature. Bref, ça fonctionne super bien.

Leave a Comment

trois × trois =