Exposition

Jusqu’au 31 juillet, la médiathèque présente des dessins de Laure Gomez, illustratrice : plusieurs panneaux d’originaux, accompagnés du résultat final (le livre).

Laure s’est prêtée au jeu de l’interview (on dirait que nous on serait les journalistes), voici le résultat :

Médiathèque intercommunale d’Amikuze : Laure, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Laure Gomez :   J’ai 32 ans, je vis à Saint-Palais et je suis illustratrice depuis 2005. J’en vis vraiment depuis 2008.

MIA :  Et pourquoi l’illustration, le dessin (et pas la sculpture ou la vidéo par exemple) ?

LG : J’ai toujours dessiné, depuis toute petite. Pourquoi l’illustration, parce que c’est ce qui me parle le plus. J’aime bien manipuler de vieux papiers, jongler avec les couleurs, compléter un support plat.

MIA :  Comment devient-on illustratrice ?

LG : Avec beaucoup d’espoir d’abord ! Chaque illustrateur a son parcours personnel, certains sont autodidactes et s’en sortent très bien tout seuls. Pour ma part, après mon bac, je suis passée par l’Ecole d’Art de Bayonne, où je me suis préparée pour passer les concours aux beaux-arts. J’ai été prise à l’Ecole Supérieure des beaux-arts de Toulouse et je suis restée 3 ans. J’en suis ressortie avec un Diplôme National d’Arts Plastiques. Ensuite, j’ai envoyé mon book à quelques maisons d’Editions et petit à petit les contrats sont arrivés.

MIA : Tu illustres quoi d’ailleurs ?

LG : J’illustre un peu de tout. Des livres destinés à la jeunesse, des affiches, je réalise des logos, des faire-parts de naissance, des fresques murales, des panneaux, des plaquettes d’information, des pochettes de CD… Je peins aussi sur toile.

MIA : Combien de livres as-tu réalisés ?

LG : Pour l’instant, 7 livres, le huitième est en cours de préparation. J’ai fait des illustrations pour 4 recueils de contes et dans 2 manuels scolaires.

MIA : As-tu des « modèles » ? Quels illustrateurs ou artistes t’ont influencée ?

LG : J’aime bien la combinaison de couleurs de Lucie Minne, ou l’humour de Anna-Laura Cantone. Les compositions de Laetitia le Saux, et puis bien sûr les textures et les bidouillages de Christian Voltz !

MIA : Quelles techniques utilises-tu pour tes illustrations ? (peinture, dessin, collage…)

LG : Je réalise toutes mes illustrations au crayon à papier. De là, soit je réalise mon illustration en « traditionnel » et dans ce cas, j’utilise de la gouache, du crayon de couleur. Parfois, je rajoute des collages de vieux papiers jaunis (comme c’est le cas en ce moment).

Mais quand le délai est court, je numérise mon crayonné et je le colore à l’ordinateur, avec ma tablette graphique.

MIA :  Combien de temps te faut-il pour réaliser une illustration ?

LG : Tout dépend de la taille de l’illustration, plus elle est grande, plus je passe de temps ! Mais en moyenne… 2 heures ? En fait, je n’en sais trop rien !  J’aime tellement ce que je fais que je ne vois pas le temps passer. D’ailleurs, je n’ai pas la notion du temps !

Exposition en accès libre aux horaires d’ouverture de la médiathèque.

1 commentaire

Leave a Comment

10 − cinq =