Le roi de l’évasion

C’est l’histoire d’Armand, la quarantaine massive, un peu moche, vendeur de matériel agricole dans l’Aveyron, qui ne supporte plus sa vie d’homosexuel célibataire et qui se sauve dans les bois avec une adolescente délurée.  Si vous êtes prêts à suivre un héros qui passe une bonne partie du film à traverser des ruisseaux en  slip pendant qu’une étrange folie érotique s’empare du village (entre autres épisodes burlesques), vous allez découvrir un film complètement décalé, voire barré, surréaliste, drôle, touchant, lumineux, décomplexé, plein d’amour physique et d’une joie de vivre totalement communicative. Sensuel et bucolique comme « Le Déjeuner sur l’herbe » (Renoir, avec Paul Meurisse – VID REN), décalé et surréaliste comme « Buffet froid » (Blier, avec Blier -VID BLI), une salvatrice bouffée d’oxygène. BF

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

18 − neuf =