L’usine à lapins

Arthur a 70 ans et ne parvient plus à satisfaire sa femme Helen, de 20 ans sa cadette. Du coup Helen boit, fréquente le Peabody et couche avec Ken, le barman, à l’occasion. Leur rencontre avec Eric, le jeune vendeur d’une animalerie, va changer la donne, mais pas dans le sens que l’on attend.

Anjalee, jeune campagnarde en quête d’amour et d’argent, monnaye ses charmes dans une boîte de strip-tease, tente d’éviter de retourner en prison et perd ses amants les uns après les autres.

Domino convoie de la viande congelée et de l’herbe (en douce) pour le mystérieux Mr Hamburger. En heurtant un cerf avec sa camionnette frigorifique il va accélérer un destin déjà bien noir et entasser les cadavres sur sa route.

Mlle Muffet doit s’occuper de l’horrible petit chien du mystérieux Mr Hamburger pendant ses longues absences; mais sa jambe en plastique et son désir de rencontres masculines vont lui compliquer la tâche.

D’autres personnages viennent compléter cette galerie déjà croquignolesque. Personnages malheureux et maladroits en quête d’amour, blessés par la vie et désespérés face à l’avenir, ils deviennent,  sous la plume minimaliste de Larry Brown, vigoureux et touchants.

Ecrivain du Sud, de la misère, de la fatalité (on pense à Faulkner, un peu, à Jim Thompson, beaucoup), Larry Brown est un sacrément bon auteur et propose avec l’usine un lapins un de ces livres profondément attachant qui m’a fait prendre sur mes heures de sommeil pour le finir.

Pour les amateurs de roman noir, un incontournable.       BF

L’Usine à lapins / Larry Brown – RP BRO

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

Leave a Comment

seize − sept =