L’attentat

l'attentat - Khadra J’ignorais à peu près tout de Yasmina Khadra (une lacune parmi tant d’autres), auteur qui cache bien son jeu puisque derrière ce pseudo utilisé pour contourner la censure, se trouve en réalité un homme (Mohammed Moulessehoul), qui plus est ancien officier de l’armée algérienne, dans laquelle il servira pendant 36 ans.

Si personnellement je n’ai pas été éblouie par son écriture, le thème abordé et la narration de l’histoire sont très forts : le livre s’ouvre sur une scène éprouvante d’attentat à la bombe au milieu de civils à Tel-Aviv, et le narrateur, médecin d’origine arabe, va, pendant 40 heures, opérer et tenter de sauver les victimes amenées à l’hôpital. Rentré chez lui, épuisé, il est très vite rappelé par l’hôpital : l’attentat a été perpétré par un kamikaze, dont on vient de retrouver le corps ; il s’agit de sa femme, Sihem, d’origine palestinienne.

Comment cette femme, avec qui il vivait une relation amoureuse profonde et sincère, en est-elle arrivée à se faire exploser au milieu d’une fête d’enfants, sans qu’il soupçonne une seconde ce geste désespéré ?

Ravagé par la douleur, l’incompréhension, la culpabilité, le médecin va tenter de suivre les traces de Sihem et de comprendre ce qui l’a menée à ce geste radical. « Quelle fierté peut-on tirer lorsqu’on envoie des gens mourir pour que d’autres vivent libres et heureux ? »

Au-delà du conflit israëlo-palestinien, en enquêtant sur les racines du terrorisme (« on apprend véritablement à haïr à partir de l’instant où l’on prend conscience de son impuissance »), sur son lien avec le fondamentalisme religieux, il interroge les relations du monde arabe et du monde occidental (kamikaze vs drone), dans une fiction-réalité troublante.  Un sujet terriblement actuel, et effrayant.  BF

L’attentat / Yasmina Khadra    –  R KHA

 

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

Leave a Comment

dix − 3 =