Qui a tué le pigeon ?

Le Colonel Moutarde avec… Heu non, je m’embrouille.

Le pigeon est bien mort, mais durant la Seconde Guerre Mondiale. Vous aurez compris que je parle du concours de nouvelles, dont le sujet, je le rappelle pour les cancres du fond, était le suivant : « Dans une cheminée en Angleterre, découverte du cadavre d’un pigeon voyageur datant de la 2ème guerre mondiale portant un message codé. Le message n’a toujours pas été décrypté à ce jour », fait-divers authentique extrait du non moins authentique Sud-Ouest.

Départager les 28 textes n’a pas été une tâche aisée. La remise des prix a eu lieu samedi 11, en présence des membres du jury et des auteurs. Ce fut un grand moment d’émotion, d’allégresse et d’embrassades, comme d’habitude. Le public a ensuite profité d’un guilleret spectacle proposé par la Cie « Eclat de Lyre » (Orthez) , où grâce à une brillante formation dispensée par le Chpif s’appuyant sur des exemples tirés de la littérature policière et illustrée par des passages musicaux, nous avons pu détecter le détective qui est en nous.

Mais je sens que vous trépignez d’impatience…. Qui donc, cette année, a remporté le 1er prix ?

Et bien il s’agit de l’indéboulonnable Gabi NO, d’Orthez. Bravo à lui, et aux trois suivants, qui ne sont départagés que par un point !

Voici en exclusivité mondiale ce que le diabolique cerveau de monsieur No a inventé pour ce pauvre pigeon :

[scribd id=176219320 key=key-illu754h3zk90y91gsk mode=scroll]

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

2 commentaires

  • Eric dit :

    Non, non, s’il vous plait, ne mettez pas à toutes les sauces, c’est le lapin à la moutarde, pas le pigeon!!!
    Bravo à Mr NO pour sa nouvelle et encore merci à toute l’équipe de la médiathèque pour l’agréable moment passé en ce samedi matin d’Octobre.

    Eric…alias le Colonel Moutarde

Leave a Comment

5 − quatre =