Canada dans la liseuse

canada ford   Canada est un roman d’apprentissage, si on veut le mettre dans une case. Le narrateur, vieux prof d’université, se rappelle les années de son adolescence qui ont marqué sa vie, la transformant même, alternant dans le roman le récit des événements tels qu’ils ont été perçus par le jeune garçon qu’il était en 1960 à Great Falls, Montana, et le regard qu’il porte sur ces mêmes événements et sur lui-même au moment du récit. L’élément de départ est le suivant :  ses parents, que rien ne prédisposait à un tel acte, commettent un hold-up et sont arrêtés. Dell a alors le choix entre la fuite et l’orphelinat, il choisira la fuite, vers le Canada, où un homme mystérieux et charismatique l’attend. Le récit de cette journée étrange, où l’enfant ne sait pas ce que sont partis faire ses parents, mais où le narrateur adulte connaît les conséquences désastreuses de ce hold-up, est assez chouette. Mais au final, pour faire court, j’ai trouvé le roman plutôt long et chiant. J’ai surtout pensé très très fort à Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, construit exactement selon le même principe, mais en plus touchant, moins dramatique, etliseuse surtout plus juste dans la ressuscitation du passé.

Ce roman est disponible dans notre liseuse, que j’ai testée pour l’occasion, et franchement, c’est très agréable, surtout l’éclairage de l’écran.    BF

Canada / Richard Ford

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

Leave a Comment

1 × deux =