Hau #1

Couverture du numéro 1 de la revue« Ainsi donc, une nouvelle revue. Une de plus. Et pour quoi faire ?

Eh bien précisément, dans la mesure du possible, pour ne pas faire tout à fait comme les autres. En effet, la caractéristique première des pages qui suivent est l’ouverture : très concrètement, elles sont ouvertes à vous tout autant qu’à nous. Elles le sont à toute personne désireuse de proposer un éclairage personnel sur nos conditions d’existence. »   Voici la ligne éditoriale d’une toute nouvelle revue éditée à Mauléon.

Une belle revue, illustrée, d’une centaine de pages, à la mise en page soignée, proposant des articles traitant de thèmes aussi variés que la tremblante ovine au Pays Basque, les Brigades internationales durant la Guerre d’Espagne, à travers un témoignage, une critique du capitalisme et de la notion occidentale de « progrès »… Bref, des idées, des questionnements, des mots, des valeurs, de la politique, mais aussi de la poésie.

« Hau » est un lieu d’expression. Cette revue souhaite communiquer l’envie d’écrire parmi ses lecteurs,  puisque les lecteurs peuvent devenir contributeurs en envoyant leurs articles. A vocation biannuelle, « Hau » fera paraître son prochain  numéro en juillet 2014.

Le numéro 1 est disponible à la médiathèque.

 

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

3 commentaires

  • bonjour,
    je suis contributeur de la revue HAU
    je vous remercie de faire paraître notre revue sur votre site
    si vous êtes d’accord vous pourriez ajouter le lien vers notre site http://hau.eklablog.com
    je me permets une petite remarque : le terme tribune ne lui convient pas vraiment
    il vaudrait mieux écrire qu’elle est un lieu d’expression et qu’elle souhaite communiquer l’envie d’écrire parmi ses lecteurs
    merci

  • Vissler Pierre dit :

    Je vous remercie vivement d’avoir bien voulu effectuer les modifications proposées dans la description de notre revue et insérer le lien du site.
    Le numéro deux vous sera très prochainement adressé (si ce n’est déjà fait).

  • Au sommaire du N° 2 (juin 2014)

    – Le projet d’autonomie selon Castoriadis
    Philippe Caumières était l’invité de la soirée de présentation de Hau#1, au cours de laquelle il a présenté la pensée de Castoriadis en développant plus particulièrement son projet d’autonomie.
    Philippe Caumières (retranscription : Marie Fleury)

    – Deux mains, deux maîtres?
    Yves-Marie Moal

    – La composition corps – esprit (Extrème-Orient, Sagesse et Combat)
    Culture élitaire de l’histoire de l’histoire de Chine et du Japon, le Zen, centré sur une pratique spirituelle très épurée (sans dieu), est aussi une forte référence dans l’art des disciplines martiales. Un élémen matriciel en est l’alignement du corps avec l’esprit, et de l’esprit avec le corps.
    Jean-Philippe (Yon) Erbin

    – Histoires de famille… et d’aliénation
    La famille, concept forgé depuis des millénaires a peu évolué, si ce n’est au cours des dernières années. Mais elle reste aujourd’hui un cadre rigide et étriqué, après avoir été modelée, moralisée, légiférée et institutionnalisée d’abord par les penseurs, puis par les différentes religions monothéistes et enfin par les États. Difficile alors de s’interroger et de remettre en question ce qui est devenu une institution au sein de laquelle nous baignons depuis si longtemps et qui est la base de notre organisation sociale.
    Marie Fleury

    – « L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art »
    Une réflexion sur le sens de l’art. Le clown est un art qui renonce à en être un. Les questionnements qui traversent la personne incarnant ce personnage peuvent l’emmener loin du monde du spectacle.
    Pierre Vissler

    – Radicaux libres
    Yves-Marie Moal

    – Crise de la presse ou arnaque? Infos en lutte(s)
    Sur les bas-côtés des autoroutes de l’information, trop souvent balisés par la finance, une presse « pas pareille » se fraye un chemin. Cette presse tente de réconcilier le lectorat avec l’essence du journalisme: irrévérence, audace, goût du débat. Mais l’énergie consommée rencontre de multiples obstacles…
    Alain Bernadet

    – Morceaux choisis et commentés pour une introduction à la Wertkritik
    La critique du travail peut facilement s’entendre comme un éloge de la paresse. Néanmoins, sous les plumes de la Wertkritik, le travail est avant tout une des catégories spécifiques de la forme de vie capitaliste et c’est en tant que tel qu’il se doit d’être critiqué.
    Jef Goyhenexpe

    – Les Brigades Internationales – Espagne 1936-1938 (II)
    Deuxième partie du récit de Denis Zunzarren, militant syndicaliste de Mauléon, volontaire de la première heure. Il nous parle de ses déconvenues et de l’instrumentalisation des combattants par la direction politique des Brigades.
    Pierre Vissler

    – La grande Braderie
    Yohann Villanua

    – Apophenia : Toutes les Couleurs du Giallo
    Le giallo, déclinaison transalpine du thriller anglo-saxon basée sur des intrigues policières fortement érotisées, constitue une exploration fascinante de l’inconscient et de ses pulsions les moins avouables. Analyse du genre, et évocation de ses principaux maîtres d’oeuvre…
    Peio Cachenaut

    – Insoluble fragilité. (ou morceau de poésie prophylactique)
    Yves-Marie Moal

    – De la dévastation des campagnes en temps de paix
    Dans « Tristes campagnes », Bernard Charbonneau, penseur original et méconnu, dit les métamorphoses des campagnes béarnaises au cours des « Trente Glorieuses ».
    Emmanuel Voyer

    – Nietzsche. Un nouveau concept de rédemption
    Quel est l’idéal recherché par la philosophie nietzschéenne? Sur quoi se fonde-t-il, et quelles sont les conditions de possibilité de sa mise en pratique? Quels rapports entretiennent entre elles les notions d’éternel retour et de surhumain?
    Thomas Detcheverry

    – Devoir la mémoire
    Avril 2014, manifestations et témoignages rappellent le Rwanda à notre pensée. 20 ans après le génocide perpétré dans ce petit pays, la mémoire est un dû pour lutter contre l’effacement, la banalisation et la désinformation.
    Noëlle Rochelois

    – Argazkiak / Contribution graphique
    Joanes Etxebarria

    250 pages – 8 €

Leave a Comment

dix-sept + 4 =