Malavita

Couverture de MalavitaMalavita c’est un des noms donné à la Mafia. C’est aussi celui du chien des Blake, nouvellement arrivés dans la paisible bourgade de Cholong-sur-Avre. Mais cette famille d’Américains bien sous tous rapports est en réalité celle du repenti Fred Manzoni, qui pour avoir fait tomber une bonne partie de la mafia de Newark, New-Jersey, Etats-Unis, bénéficie du programme de protection des témoins, et se retrouve mis au vert en Normandie par le FBI.  Seulement quand on ne sait pas régler les différents avec son plombier autrement qu’à coups de marteau et que le  fiston joue les protecteurs dans la cour du lycée, la paix ne peut être que de courte durée.

Bien foutu, drôle, alerte, avec un final explosif, voilà une potacherie bien sympathique qui fait passer très agréablement le temps les dimanches pluvieux, même si ce roman ne laissera pas de traces indélébiles dans ma mémoire. BF

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

Leave a Comment

20 − onze =