Pike

Couverture de Pike de Benjamin Whitmer A Cincinnati, même la neige est moins blanche qu’ailleurs. « Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance » pourrait-on lire en exergue. Voilà un livre abrasif qui secoue le lecteur. Un roman d’une noirceur désespérée, parfois à la limite du supportable, irrigué par du Jim Thompson et du David Goodis. Un livre sous tension permanente qui hérisse le poil et vous fait vous tortiller pendant votre lecture, tandis que certains passages sont à couper le souffle. Dans Pike, les flics sont pervers et pourris jusqu’à la moëlle, les truands cruels et insomniaques, les femmes des putes accros à l’héroïne, les enfants des victimes broyées. Douglas Pike, on l’apprend petit à petit, s’est plus ou moins rangé des voitures, après avoir été videur toxicomane, homme de main de la Mafia, passeur de clandestin, et vit de petits boulots avec Rory, un aspirant boxeur qui tourne au Vicodin. Lui échoue un jour Wendy, sa petite fille de 12 ans, qui ne peut aller nulle part après le décès par overdose de sa mère (la fille que Pike a abandonnée enfant) dans un squat de junkies.  Pike n’est pas un homme à compassion ni à état d’âme. Quoi qu’il se passe au tréfond de son âme bien noire, il va descendre au fond de l’enfer pour comprendre comment sa fille est morte. Et contempler l’abîme de sa vie. Tant de noirceur et de désespérance émeut. Qu’est-ce qui rend attachants ces personnages aux vies sinistrées ? Une écriture au scalpel, terrible, acérée, abrupte ; un grand sens du dialogue ; quelques fulgurances d’humour noir : un style nerveux et sec comme un coup de trique qui tient le lecteur par le col et rend ce cauchemar impossible à quitter. Une lecture physiquement éprouvante, qui reste longtemps en suspens dans l’atmosphère. La quatrième de couverture cite : « Voici le noir dans toute sa splendeur, ce que le genre devient lorsqu’il renonce à se montrer gentil – une force dramatique brutale rongée jusqu’à l’os qui vous promène de page en page ».  Voilà.   BF

Pike / Benjamin Whitmer – RP WHI

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

13 − 6 =