Parures – Franz Bartelt

Couverture de Parures de Franz Bartelt

A l’approche du résultat de notre concours de nouvelles, mettons-nous dans le bain, avec cet opus particulièrement réussi.

Depuis leur petit appartement, devant sa fenêtre, avec sa mère quelque part allongée sur son lit, le narrateur revient sur son enfance dans ce « sale quartier » : « Quinze hectares à l’est de la ville, qui, par blocs successifs, séparés par des baraquements entassés les uns sur les autres, répandent toutes les espèces possible de ruines. Et même quelques autres. Et même des ruines de ruines. Pire qu’un bidonville. Un dépotoir. »

D’ailleurs on y jette directement ses ordures par la fenêtre et un incendie y est un événement à ne pas manquer. « En matière d’incendie, il faut le signaler, celui de l’église demeure le plus beau qu’il nous ait été donné de contempler, en frôlant l’extase. Un exemple auquel beaucoup se réfèrent encore aujourd’hui, quand un garage flambe, ou une école. »

Bref.

C’est là que le narrateur vit, avec sa mère qui l’élève seule. Obsédée par l’apparence et la propreté, celle-ci ne le laisse pas se laver tout seul et engloutit l’intégralité des allocations perçues dans les habits de son fils. Pas simplement des habits de marque, non. Des habits de gravure de mode, surannés : escarpins à boucle, vestons de velours, et chemises « d’une finesse délicieuse« . Autant dire que le jeune garçon se fait plutôt remarquer dans le quartier, où, sans parler du ridicule, sa tenue fait figure d’insulte et de trahison de classe.

Dans ce huis-clos de l’appartement et de la folie maternelle, une nouvelle remarquable, tant par son histoire et sa chute, que par son style, sobre et précis, efficace, légèrement teinté d’un humour à la limite du surréalisme. Un auteur, une voix, que je découvre, édité chez nos voisins des Editions in8, et dont je vais, à n’en pas douter, chercher d’autres titres.  –  BF

Parures / Franz Bartlet  – R BAR

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

19 − 14 =