« Voici l’été encor, la chaleur, la clarté,

La renaissance simple et paisible des plantes,
Les matins vifs, les tièdes nuits, les journées lentes... » (L’inquiet désir, Anna de Noailles, 1901)

Une langueur estivale propice à la lecture, dans la fraîcheur des maisons ou à l’ombre des jardins : terroir, feel good, thriller, littérature française et étrangère…

Environ 70 romans nouveaux vous attendent sagement à la médiathèque. La liste complète ICI

La fenêtre ouverte (Pierre Bonnard,1921)

Leave a Comment