Histoires de garçons

Vous connaissez Emile ? Emile est un petit garçon têtu. Très têtu. Mais vraiment très très têtu. Et imaginatif. Très. Qu’il veuille une chauve-souris, un plâtre, ou doive descendre les poubelles, sa créativité n’a aucune limite. Un des personnages les plus drôle du coin jeunesse !

J’ai un faible pour Emile est invisible, mais toutes ses aventures sont hilarantes.

C’est décidé. Aujourd’hui, Émile est invisible. C’est comme ça et c’est pas autrement. INVISIBLE ! À midi, plus personne ne pourra le voir! Pourquoi à midi ? Parce qu’à midi, maman aura cuisiné des endives. Des endives! Mais c’est horrible, les endives!
De toute façon, ça fait longtemps qu’Émile avait envie d’être invisible, alors…

Du côté des romans adulte, Marie-Hélène Lafon, dans Histoire du fils, réussit le tour de force de raconter une saga familiale (trois générations, de 1908 à 2008) en seulement 170 pages. Chaque chapitre correspond à une journée précise, dont un moment est déployé sur quelques pages. Après le drame initial et fondateur, les dates ne suivent pas forcément l’ordre chronologique. En douze chapitres centrés tour à tour sur chacun des membres de cette famille du Cantal,  elle créé un récit subtil, émouvant, à la construction aussi maîtrisée qu’étonnante. Autour de la filiation et de la place du père, elle tisse une histoire aux nombreux échos, dans une langue très belle, précise, ramassée, dotée d’une extraordinaire puissance d’évocation. Un texte d’orfèvre, sans afféterie, et d’une grande douceur. Un conseil : débranchez tout, installez-vous confortablement, et lisez-le d’une traite.

Du côté des films, une histoire de garçons trépidante, touchante, intemporelle, voir ou revoir Stand by Me (et sa BO inoubliable)… en famille.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.