Le temps, le temps

Chez les enfants, le temps de l’attente. Jacominus a donné rendez-vous à Douce à midi pile ! Avec elle, page après page, nous traversons la ville à sa rencontre. Tout juste arrivé dans nos rayons, le minutieux théâtre de papier découpé de Rebecca Dautremer (100 décors superposés), est un livre unique, délicat et fascinant ! Découvrez-le en image (attention, on y voit la fin) :

Chez les adultes, le temps d’une vie dans Une odeur de gingembre. 1903, Mary Mackenzie, 20 ans, quitte son Écosse natale pour aller épouser Richard Collingsworth, attaché militaire à l’ambassade de Pékin, qu’elle n’a rencontré qu’une fois. Composé uniquement des lettres écrites par Mary dès son embarquement sur le paquebot qui la mène en Chine, puis tout au long de sa vie (à sa mère, à une amie), le récit est celui de son voyage, de son arrivée, de son mariage, puis de toutes les péripéties et tragédies qui vont s’ensuivre, dans un pays dont elle ne connaît ni la langue, ni la culture, à une époque (coloniale) figée par les traditions, les convenances et le patriarcat. La force de ce livre réside autant dans la finesse psychologique de son héroïne et dans sa capacité d’adaptation, que dans la temporalité du récit : on lit cette vie en même temps qu’elle se construit, on suit Mary dans ses faits et gestes, ses pensées, quasiment en temps réel, dans le même présent incertain qu’elle. Ce qui m’a littéralement embarquée, dans un moment de lecture assez troublant et très prenant.

Du côté des films, le temps d’une journée, dans 20 000 jours sur Terre : vingt-quatre heures (fictives) dans la (vraie) vie de l’auteur-composteur Nick Cave, au moment de l’enregistrement de l’album Push the Sky Away  (2013). Rencontres, scènes de la vie de famille, répétitions, confidences à son psychothérapeute, à la fois authentiques et mises en scènes, composent une plongée dans l’univers de l’artiste qui enchantera ses fans (et devrait lui en générer d’autres), mais aussi les amateurs de cinéma, les amateurs de musique, et tous ceux que le processus de création intéresse. Un docu-fiction passionnant et lumineux, habité par la musique. Extrait :

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.