Russell Banks

Un autre grand de la littérature américaine, un autre super-chouchou (encore un qui a sa petite musique, à laquelle on est sensible ou pas).
‘Sous le règne de Bone’, celui par lequel je l’ai découvert, c’est un peu un amour de jeunesse, qu’on n’oublie pas, forcément, et qui gardera une place particulière dans ma vie (de lectrice)(j’ai une vie en dehors de la bibliothèque)(bah oui). Un roman qui m’a transportée d’enthousiasme, littéralement Comme peu, finalement. (Bien que j’ai l’air de me transporter d’enthousiasme assez facilement comme ça, mais en fait non.).
Bref.
C’est un roman initiatique dans la lignée d’un Huckleberry Finn -autre livre vraiment génial soit dit en passant : les aventures rocambolesques d’un jeune en rupture de famille, à la recherche de son père, dans une Amérique des laissés-pour-compte assez pathétique. De rebondissements en rencontres improbables, un roman vivifiant, au plus près de la vie, de l’humain, servi par un écrivain de grande envergure.
‘Affliction’ (dont a été tiré un film ), ‘Continents à la dérive’, ‘De beaux lendemains’ (également objet d’une adaptation cinématographique par Atom Egoyan), sont eux aussi, peut-être davantage encore, de grands romans de l’Amérique contemporaine, de ses angoisses et de ses fêlures, avec des personnages « à la dérive »,  perdus dans une autre Amérique, assez impitoyable, que Russell Banks parvient à nous rendre étonnament proches. Si ce n’est déjà fait, un auteur à découvrir, en commençant peut-être par les aventures de Bone. (BF)
Vous les trouverez dans nos rayons à la cote R BAN

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

4 × 5 =