Zombies et cheese-burger

Stewart O’Nan est un auteur que j’aime. C’est mon super chouchou. Alors vous pouvez prendre à peu près n’importe quoi de lui, ça ira. C’est un de ces auteurs qui a sa petite musique bien à lui, qui vous chuchote des choses si belles au creux du coeur, entre les lignes presque.
Là, ‘Le Pays des Ténèbres’, c’est un peu un hommage à Stephen King et à John Carpenter, et à Romero aussi. Des jeunes qui se sont tués dans un accident de voiture reviennent tenir compagnie aux gens qui pensent encore à eux, n’apparaissant que pour le lecteur, avec des têtes de morts-vivants et des réflexions souvent très drôles. Un an jour pour jour après leur accident, ils ont pas mal de boulot, surtout que les zombies ne sont pas en fait ceux que l’on croit. Un portrait d’une Amérique en déroute, mais aussi bien sûr un livre sur la mémoire, le souvenir, le deuil et le poids du passé.

Stewart O’Nan –  ‘Le Pays des Tenèbres’, ‘Speed Queen’ (une espèce de Tueurs-Nés, histoire de faire une comparaison), ‘Des Anges dans la neige’ et surtout le ‘Nom des morts’, (autour de la guerre du Viet-Nam, j’ai pleuré à la fin), – R ONA
(BF)

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

6 − 3 =