Une après-midi avec Louis

Hier, la médiathèque résonnait de hurlements. De loups, évidemment.
Louis Espinassous imite très bien le hurlement du loup.
Durant deux heures, il a régalé petits et grands avec des contes traditionnels, archi-connus (les 3 petits cochons, le Petit Chaperon Rouge). Mais revisités par sa grande carcasse et sa grosse voix, animés par ses peluches -sorties une à une de son sac à histoires sous le regard ébahi des plus petits, c’était quelquechose.
Ah ? Vous n’y étiez pas ? Ca c’est bête alors.

Il y a eu aussi des histoires de la montagne (vraies celles-là !) : celle, il y  longtemps, du musicien suivi par les loups sur des kilomètres alors qu’il rentre d’une noce, entre Arette et Lourdios, et qui est « enlouvé » (muet).  Et celle du patou qui réussit à tuer le loup qui avait attaqué la bergerie, mais que son maître soupçonne d’être l’auteur du carnage car il a le museau ensanglanté. Et d’autres encore, racontées avec bonheur et vivacité, comme toujours.

Plus tard, avec les plus grands, on a causé de la disparition du loup (le dernier tué dans les Pyrénées le fut en 1919, Louis le sait, il connaît le chasseur), de sa réintroduction (il y a des loups au Pays Basque sud), des problèmes, humains et culturels, que ce retour causerait. Et il y eut encore des histoires, de cette époque, pas si lointaine, où dans la forêt du Bager  les enfants se déplaçaient en frappant leurs sabots l’un contre l’autre pour éloigner le loup. Et de l’ours aussi, parce que en vrai, Louis Espinassous est un spécialiste de l’ours, qu’il étudie depuis 30 ans . Je crois qu’on va le réinviter pour qu’il nous en parle. (BF)
[merci à Josette Duvigneau, correspondante Sud-Ouest,  pour les photos]

1 commentaire

  • medamik dit :

    Commentaires de l’ancien blog :

    Des hurlements de loups ?! c’est étrange, moi il m’a plutôt semblé entendre une meute d’enfants…
    Commentaire n°1 posté par MB le 22/02/2009 à 09h47

    C’est vrai que les enfants c’est d’un bruyant… On devrait organiser une chasse à l’enfant dans la bibliothèque à l’issue des prochains Contes du Goûter. Et mettre des pièges… (Un enfant s’approche d’un album… PAF! Assommé.)On aurait moins de problèmes de rangement et on pourrait garder tous les M&M’s pour nous (sans scrupules je veux dire). La vie serait bien plus tranquille.
    Commentaire n°2 posté par BF le 24/02/2009 à 12h55

Leave a Comment

deux × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.