Règle n°1 : ne jamais se fier à la couverture

En regardant la sélection spécial Japon de nos collègues de la Bibliothèque Départementale, je suis tombée sur « Made in Japan » de Viviane Moore, un livre que j’ai acheté il y a déjà quelques mois mais que je n’avais pas encore eu le temps (ni l’envie) d’ouvrir. Dans son billet, Collègue Isabelle semblait l’avoir trouvé assez agréable et donc, prise de remords, j’ai filé récupérer l’objet dans les rayons.
Il n’avait pas encore été emprunté. Comme quoi, il n’y a sans doute pas que moi que cette horrible couverture a rebuté…
Mais faisant fi de mes aprioris, je commence ma lecture. Et je m’arrête aussitôt. La première nouvelle est absolument soporifique et d’un ennui mortel. Je me motive. Je continue. Deuxième nouvelle. Mais qu’est-ce qui a donc pu plaire à Collègue Isabelle pour qu’elle en fasse un résumé si élogieux ? Troisième nouvelle. Bon, c’est vrai que c’est pas mal. Quatrième nouvelle. C’est même franchement bien. Cinquième nouvelle, sixième nouvelle, septième, huitième… allez zou, je vais jusqu’à la fin.
En fait, c’est vraiment un bon bouquin. Vite lu, bien écrit et en plus j’ai appris plein de choses sur le Japon.
Donc, un grand merci à Collègue Isabelle pour m’avoir évité de passer à côté.
MB
PS : pour le résumé, vous cliquez sur le lien de la BDP et si vous pensez avoir trouvé votre bonheur dans cette sélection, un petit mail à vos bibliothécaires préférées et le livre viendra à vous.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

Leave a Comment

10 + quatorze =