Le mec de la tombe d’à côté

Un homme et une femme que tout sépare (il est vieux garçon et élève vingt-quatre vaches laitières, elle est bibliothécaire, le premier qui rigole il est mort) se rencontrent sur la tombe lui, de sa mère, elle de son mari (vous me suivez ?). Et là, coup de foudre, attirance irrésistible, des étoiles plein les yeux, c’est l’amour (enfin au début ils ne le savent pas vraiment, mais nous, lecteur avisé et plein d’expérience, hahaha, oui). Alors c’est un peu compliqué, hein, rapport aux heures de traite et aux discussions philosophiques dont la dame est friande, mais ils s’aiment. Sauront-ils faire fi du fossé culturel qui les sépare ? Alors c’est vrai, il y a des moments franchement rigolos, en plus ils sont spirituels et plein d’humour tous les deux donc les dialogues sont souvent savoureux. (Déjà, c’est moyennement crédible. Moi quand je me vexe j’ai pas vraiment d’humour. Je ne suis pas une référence, mais c ‘est la seule que j’ai).
Les chapitres alternent le point de vue de chacun des deux sur un même événement, ce qui génére pas mal de sourires aussi.
Bon, voilà, ça se lit vite, c’est plaisant, l’amour est plus fort que tout, c’est beau.
Mais non je suis pas aigrie. (R MAZ)
BF

PS : sur sensiblement le même sujet, en nettement plus réaliste, et moins drôle, « l’annonce » de Marie-Hélène Lafon

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

1 commentaire

  • medamik dit :

    Les commentaires de l’ancien blog :

    Il me vient une question : ce livre illustre-t-il l’idée communément admise qu’on ne se marie bien (ou pacse ou ce que vous voulez) que dans sa catégorie socio-professionnelle ?
    Commentaire n°1 posté par MB le 29/01/2010 à 12h38

    Eh bien en fait, pour le savoir, chère MB, il faut lire le livre jusqu’au bout, mais sans vouloir tout dévoiler, si un jeune agriculteur vous fait craquer, vous pouvez espérer…
    Commentaire n°2 posté par la Médiathèque Amikuze le 29/01/2010 à 16h36

Leave a Comment

un × cinq =