Les visages

J’espère qu’il va faire un temps pourri ce weekend, comme ça vous pourrez rester enfermé à lire Les Visages. Encore un polar de chez Sonatine (je retire à moitié les méchanteries que j’ai deversées sur ces éditions), mais qui marche à fond celui-là (et qui vous fera coucher tard)(« allez encore un chapitre et j’arrête« ) (j’ai même raté l’heure de la sortie de l’école dites donc).

Le narrateur est un jeune galeriste new-yorkais  qui a tout du jeune con aux dents qui rayent le parquet. Il tombe un jour sur une oeuvre stupéfiante, tant par sa dimension (un hectare de feuilles A4) que par son sujet (des cartes de mondes contenant des cartes contenant des mondes, le tout agrémenté de détails infinis), et qu’il compte bien vendre très très cher.  L’artiste est introuvable et assez vite un flic à la retraite reconnaît sur ces dessins le portrait d’enfants assassinés 40 ans plus tôt, et dont le meurtrier n’a jamais été identifié (of course).

Tout sonne juste, les situations, les dialogues. L’auteur a un réel talent pour raconter les histoires et pour entretenir le suspens, le thriller sert de prétexte (mais un très bon prétexte) pour tracer les grandes lignes d’une saga familiale, évoquer la douleur des liens familiaux. Tout ça avec un humour un peu cynique, beaucoup de recul, un jeu sur les conventions du polar et les rapports  auteur/lecteur. Drôle et intelligent, efficace, rapide, un très bon moment de lecture et de détente. BF

(Le New York Times l’a ‘tout simplement’ élu « meilleur polar de l’année » ou un truc du genre. La médiathèque d’Amikuze l’a élu « bon polar pour un weekend canapé », chacun ses références).

Les Visages, Jesse Kellerman, RP KEL

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

4 commentaires

  • MB dit :

    C’est curieux, je le trouve un peu en-dessous ton article par rapport à d’habitude. Tu ne devais pas avoir la tête à ce que tu écrivais sans doute. Un petit conseil : il faudrait penser à te concentrer un peu et à écrire dans le calme, tu verras que le prochain sera beaucoup mieux

    • Ah. Ah. Ah.
      (NDLR : MB et MatMat n’ont pas arrêté de discuter du site de Mr. Greg delphinus hominus et de ricaner bêtement à 10 cm de mes oreilles alors qu’ils ont TOUTE la médiathèque pour ça pendant que j’essayais de me concentrer sur ce billet)

    • malo dit :

      Bon, ben moi je découvre le blog et les critiques de BF aujourd’hui, donc je peux pas comparer. Mais moi je l’ai trouvé très drôle, et puis c’est bien d’habituer ses enfants à vous attendre un peu parce que vous avez un livre sur le feu. Je le mets sur ma liste de livres à lire, même si elle est un peu encombrée en ce moment, et je passe le lien à une ou deux copines.
      En parlant de New York, quelqu’un a-t-il lu le dernier Paul Auster ? Je me demande s’il est bien…

  • Salut Malo, enfin un commentaire ça fait plaisir ! Nous n’avons pas en rayon le dernier Paul Auster, que nous pouvons en revanche nous procurer auprès de la BDP. Je ne l’ai pas lu (j’ai beaucoup aimé les premiers, mais j’accroche moins), les critiques sont bonnes. Y a qu’à demander !

Leave a Comment

huit − 3 =