Cook toujours …

…mais dans un autre registre.

L’auteur de l’hilarant « Koala tueur », s’il ne se défausse jamais de son humour noir et de son ironie, propose par ailleurs des romans très sombres.

Peuplé d’individus veules, pour qui un week-end réussi est un week-end passé à être bourré à la bière à partir du samedi midi, reflet d’une réalité sociale désespérante, A coups redoublés se présente comme un drôle de roman policier, puisque l’on ignore qui est la victime jusqu’à la dernière ligne, chaque protagoniste de ce court roman pouvant de manière crédible  être le meurtrier (ou le macchabée). Violence primaire, misère intellectuelle, pauvreté des sentiments, non, décidément, les Australiens n’apparaissent pas sous un jour sympathique. Mais que le roman est habile  !

Avec des protagonistes moins gravos, Par-dessus bord est lui aussi un roman extrêmement bien construit. Il dépeint de manière angoissante et vraiment prenante l’obsession d’un pêcheur de thon pour un gros chalutier, qu’il finira par acheter à crédit en dépit de la plus élémentaire prudence. Toute sa vie se trouve alors embarquée, au sens comme au figuré, dans la première pêche de la saison.

Kenneth Cook, un auteur, qu’une fois découvert, on ne lâche plus !

A coups redoublés et Par dessus-bord / Kenneth Cook, R COO

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

2 × 3 =