et pour une fois une bédé

Parce que y a pas QUE la littérature américaine dans la vie.

Lulu femme nue, en 2 tomes : ça commence dans le jardin d’une maison de lotissement, un soir d’été : réunis autour d’une table, les amis et la fille de Lulu essaient de comprendre pourquoi la paisible et effacée Lulu a soudain disparu (enfuie), laissant derrière elle sans un mot enfants et mari (pas drôle le mari). Entre la colère et l’incompréhension, ils tentent, à travers le récit de ceux d’entre eux qui ont brièvement recroisé sa route,  de retracer l’itinéraire de cette femme, qui à la quarantaine passée, décide de vivre autre chose, sans savoir vraiment quoi. De rencontres en errements, de questionnements en nouvelles rencontres, Lulu cherche et expérimente. Que ce personnage est humain et attachant ! Sans vouloir offenser personne, et avec l’inculture en la matière qui me caractérise, je trouve le graphisme (plutôt simple, du coup très lisible), assez quelconque, même si il sait rendre le personnage de Lulu très vivant et très proche. Mais l’histoire est vraiment bien construite, et c’est complètement prenant. BF

Lulu femme nue / Etienne Davaudeau, BDA DAV

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

5 + trois =