Vous connaissez le CFR ?

Pourtant ses agents sont partout. Mais vous ne les reconnaîtrez pas. Invisibles et omniscients, ils font et défont les légendes, l’Histoire, la conquête spatiale, la guerre du pétrole, écrivent de vraies-fausses arias de Haendel. Les motivations profondes  du  Consortium de Falsification du Réel pour lequel ils travaillent d’arrache-pied, en inventant des faits, qu’il faut étayer de sources indiscutables, elles-mêmes inventées bien sûres, mais absolument fiables, ces motivations, donc, sont obscures, et le resteront. On suit dans Les Falsificateurs l’ascension d’une jeune recrue à l’imagination fertile, qui se révèle vite un scénariste hors pair, au sein de cette mystérieuse organisation.  Se succèdent alors des scénarios tous plus farfelus les uns que les autres, bien que parfaitement crédibles évidemment, qui donnent à voir l’imagination débordante et le sens de la narration de l’auteur (avec un poil trop de brio pour moi, mais bon). Une lecture prenante, enlevée, sur une idée de base qui n’est pas sans rappeler le travail de Winston Smith au Ministère de la Vérité dans 1984.

Alors bonne lecture, et vive la paranoïa !

BF

Les Falsificateurs / Antoine Bello (R BEL)

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

Leave a Comment

trois × deux =