Au secours

Amis lecteur, j’ai besoin de votre aide. Je suis en train de cataloguer les livres achetés récemment auprès de notre libraire préféré, et je ne sais plus où donner de la tête.

« Mon plus grand plaisir en ce temps-là, mademoiselle, c’était de venir admirer les belles filles du côté de l’église, comme je vous admire aujourd’hui, non que je sois un fidèle de l’Eglise, mais là-bas près du presbytère il y avait une boutique, et dans cette boutique un nommé Altman vendait toutes sortes d’articles d’occasion… » (Bohumil Hrabal, Cours de danse pour adultes et éléves avancés)

« Dans une steppe sans limite, immense océan d’herbes, un homme sur un cheval s’avance lentement, solitaire. Le soleil brûlant tape directement sur lui. Le cavalier a tangué depuis des jours entiers dans le silence. Partout, des profondeurs de la nature, s’évapore le goût âcre et suffocant des herbes. […]En face de lui la steppe ondule dans un souffle paisible. Muet, sans bruit, il s’avance dans le silence. Un émotion insaisissable et indécise s’échappe de son corps. Telle une fumée, avec légèreté, tout bas, elle tourbillonne autour des sabots de son cheval. Sentiment qui, jusqu’à maintenant, lui est étranger. Indicible est son nom. » (Zhang Chengzhi, Mon beau cheval noir)

« Au commencement était le Sexe.

Sauveur. Chargé d’immortalité. Il y a la bête.  Héroïque. Puissante. Et au-delà de la Bête il n’y a rien. » (Louis Calaferte, Septentrion)

Et puis il y a aussi La nuit viennent les renards, pour son titre, parce que c’est des nouvelles, et parce que ça parle de la présence des morts en nous et de notre survie dans la pensée des morts, Dans ses yeux, parce que c’est un roman argentin et que ça parle d’amour, La gifle, ou comment une garden party dégénère parce qu’un homme gifle un gamin insupportable, et que ça peut donner lieu à un tableau assez cynique de notre société, sans oublier le dernier Kasischke, parce que je suis fan.

Alors, je commence par quoi ?

BF

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

1 commentaire

Leave a Comment

3 × 4 =