Nuit noire, étoiles mortes

 nuit noire etoiles mortes  Quel raconteur d’histoires ce King tout de même ! Quel talent !

    Entre court roman et longue nouvelle, quatre novella horrifiques : en 1922, un fermier à bout assassine sa femme et croit se débarrasser du corps en le jetant dans un puits, mais c’est compter sans les rats… Une femme ayant survécu à un viol décide finalement de faire justice elle-même… Un homme fait un pacte étrange avec un marchand ambulant non moins étrange qui lui promet de le  guérir de son cancer… Mariée depuis 20 ans avec Bob, Darcy ne sait comment faire après avoir mis à jour le secret terrible de son mari, qui n’est autre qu’un tueur en série sévissant depuis des années…

     Quatre histoires qui se dévorent sans hésiter, dévoilant le côté sombre, inavouable et insondable abrité par chacun.  BF

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestDigg thisPrint this pageEmail this to someone

2 commentaires

  • CR dit :

    Si on m’avait dit qu’un jour tu lirais du Stephen King et que t’en dirais du bien, j’aurais bien rigolé.

  • BF dit :

    Si tu savais comme j’ai pensé à toi très fort en écrivant ce billet !!! Ah Ah ! Je savais que ça allait te faire sortir de ta tannière… Mais je te ferais dire que j’ai lu Le Fléau à la naissance de Ninon (ce qui n’était pas forcément une bonne idée) et j’ai essayé Duma Key mais là franchement c’était chiant à la longue (comme la fin du Fléau d’ailleurs).

Leave a Comment

deux × 5 =