Mudwoman

[à partir de dorénavant, les partages de lecture de BF deviennent des recommandations lapidaires, sur le modèle de « les quenelles Petitjean, c’est bon, mangez-en ». Avec plaisir.]

Couverture de MudwomanProdigieux portrait de femme +  immersion psychotique = super

Mudwoman / Joyce Carol OATES  – R OAT

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partagez...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestPrint this page

4 commentaires

  • Fab dit :

    Eh bien que se passe t-il ? Manque de temps ou perte des mots ?
    Mais la formule a l’air efficace.

  • BF dit :

    Salut Fabienne ! Merci de ton commentaire. Je m’explique (je sens que ça va être long, tu peux aller te faire un café) : ça fait dans les 4 ou 5 ans que je me creuse pour écrire trois lignes sur des bouquins le plus régulièrement possible, et j’avoue que petit un l’absence totale de réaction d’un éventuel lectorat me renvoie à la vanité de l’entreprise, me fatigue, et érode le plaisir que j’y prenais (c’est du temps, et un minimum de réflexion, pour qui et pourquoi, dans quelle étagère comme dirait Deleuze) et petit deux je pense que je baisse les bras et m’incline devant la voie proposée aux bibliothèques : du divertissement, du rapide à emporter, du facile à digérer, bref, du fun bien dans l’air du temps. Le livre et la culture c’est assez surfait, finalement. Alors même si je préfère toujours lire des romans écrits par des vrais auteurs et pas par des employés de maisons d’éditions ayant une cible éditoriale précise à atteindre, je les propose dorénavant de cette manière, c’est plus simple (et c’est rigolo à faire aussi, quand j’ai le moral je me dis que je me donne une contrainte un peu oulipienne). Quant à savoir si c’est efficace…

  • Olive dit :

    Et c’est bien connu, un oulipien vaut mieux que deux tu liras.

Leave a Comment

19 + quatorze =