Atelier d’écriture (en ligne)

Bienvenue dans cet atelier virtuel !
Ce samedi Sophie Pavlovsky vous propose de plancher sur le sujet suivant :
« Tout au long de l’histoire que vous inventerez, le protagoniste devra faire appel à ses 5 sens, dans l’ordre suivant : le toucher, le goût, l’odorat, l’ouïe et la vue.
Un 6ème sens pourra pimenter l’affaire ! »
Vous pouvez laisser vos contributions en commentaire comme à l’accoutumée.
Amusez-vous bien !

1 commentaire

  • Christian dit :

    Le variant aassois

    Jean était heureux de retrouver la maison familiale dans le petit village d’Aas où il avait grandi.; L’annonce du confinement l’avait poussé à venir télé-travailler dans ce coin isolé de la montagne béarnaise. Le village d’Aas jouissait d’une certaine notoriété due au fait que les bergers y avaient autrefois développé un langage sifflé leur permettant de communiquer entre eux d’un flanc de la montagne à l’autre. Jean s’enorgueillissait d’être l’un des rares à maîtriser encore ce langage.

    Ce soir là, Jean s’était couché de bonne heure. Les nouvelles n’étaient pas bonnes, l’épidémie de Covid 19 progressait, de nouveaux variants apparaissaient un peu partout dans le monde. Pourtant Jean n’était toujours pas décidé à se faire vacciner.
    Durant la nuit, Jean voulut allumer la lumière pour se verser un verre de lait comme il avait l’habitude de le faire lorsque l’insomnie le guettait. Il essaya à tâtons de trouver l’interrupteur. Mais sa main lui sembla toute engourdie, en réalité, il ne ressentait rien au bout de ses doigts. Il réussit néanmoins à attraper la bouteille et avala une grande gorgée de lait.Mais était-ce vraiment du lait? Ce liquide n’avait aucun goût. Et aucune odeur non plus. Jean renifla l’orifice de la bouteille . Non, ce liquide ne sentait rien Jean ne comprenait rien à la situation Il réalisa alors qu’il n’entendait plus le tic tac familier du réveil. Quelle heure pouvait-il être? Le cadran lumineux avait lui aussi disparu. Jean réussit finalement à actionner l’interrupteur mais la pièce demeura plongée dans le noir. Que se passait-il? Tous ses sens semblaient l’avoir abandonné. Jean, était perdu, complètement désemparé. Il ne savait plus que faire , où aller.

    Combien de temps Jean resta-t-il ainsi coupé du monde? Il se sentit soudain attrapé, manipulé, transporté. Il ne sentait pourtant aucune main sur sa peau , il ne voyait ni n’entendait personne autour de lui.Il lui sembla qu’on l’avait installé sur un lit. Mais il n’était plus maître de son corps. D’autres que lui semblaient se charger de le mouvoir, de le nourrir. Il ne ressentait vraiment plus rien, ses sens ne lui permettaient plus d’entrer en contact avec le monde extérieur, de prendre des informations sur ce qui se passait autour de lui.
    Il lui sembla soudain que quelqu’un cherchait à entrer en contact avec lui mais il ne comprenait pas comment. Quelle étrange sensation! Etait-ce cela qu’on appelait télépathie?. Jean se concentra. Ce qu’il ressentait c’était des vibrations, des ondes générées par des coups de sifflet. C’était son voisin Paul qui essayait d’entrer en contact avec lui et le langage qu’il utilisait était le langage sifflé des bergers d’Aas. Par ce biais, Paul l’informa qu’un nouveau variant du COVID 19 venait d’apparaître, un variant particulièrement agressif, qui privait les gens atteints de l’intégralité de leurs cinq sens. Un cluster venait d’être découvert dans le village d’Aas qui était à présent coupé du monde.

    Jean se redressa en sursaut dans son lit. Il était en nage. Quel cauchemar! Il tâtonna et retrouva l’interrupteur. La chambre s’illumina, il regarda le réveil: cinq heures!. La cloche de l’église sonnant cinq fois lui confirma l’heure indiquée par le réveil. Jean se versa un grand verre de lait qui sentait le bon lait , qui avait bien le goût du lait.

    Rassuré, Jean éteignit la lumière. Cette fois il était décidé: demain à la première heure il s’inscrirait sur Doctolib pour se faire vacciner.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.