La mémoire est une chienne indocile

Lamont Williams, jeune noir du Bronx,  sort de prison, et entame une période probatoire de six mois dans un grand centre de cancérologie de Manhattan. Là, il joue son avenir, et va dans le même temps se lier avec un vieux juif polonais qui, du ghetto d’où il s’échappe, aux Sonderkommandos d’Auschwitz, va lui raconter son terrifiant parcours à l’épicentre de l’horreur. A quelques blocs de là, vit Adam Zignelik, fils d’un héros du combat des Droits Civiques  (« L’ennemi, lui explique Jake Zignelik [son père], c’est le racisme. Mais, vois-tu, le racisme n’est pas une personne. C’est un virus qui … Continuer à lire → Continuer à lire →

Mon nom est Rouge

« Maintenant, je suis mon cadavre, un mort au fond d’un puits. » Ainsi commence le roman d’Orhan Pamuk, raconté, donc, à la 1ère personne, par un mort du fond de son puits. Nous sommes à la fin du 16ème siècle, au coeur de l’atelier de miniaturistes de l’atelier du Sultan à Istanbul. Mêlant supense d’une intrigue policière (qui a tué cet homme, et pourquoi ?), romanesque histoire d’amour et peinture de la culture et des traditions de l’empire Ottoman, ‘Mon nom est Rouge’ est un livre brillant et foisonnant, plein de rebondissements, d’aventures, d’amour, et d’intelligence. Orhan Pamuk, ‘Mon nom est Rouge’ … Continuer à lire → Continuer à lire →